Web Trains
Espace membre - Devenir membre - Rédaction - Ecrire un article
Actualités
LocoTrain

Actualité

Déploiement du GSM-R à la SNCB

WEBTRAINS.NET - REDACTION FRANCOPHONE
14/04/2007 à 07 HEURES 52

Grâce à l'installation du système GSM-R dans les trains et le long des voies, la sécurité du trafic ferroviaire sera renforcée. Le GSM-R est un système standard de radio numérique offrant une fiabilité optimale et des fonctionnalités spécifiques répondant aux besoins des chemins de fer.

Articles liés SNCB

Du Wi-Fi dans les trains néerlandais

Ecrire un article

Le déploiement du GSM-R sur le réseau ferroviaire belge vient de franchir une étape importante puisque la moitié des équipements d'infrastructure prévus sont maintenant installés. L'équipement du matériel roulant est en cours et sera quasiment terminé fin 2009, au moment du déploiement complet du réseau GSM-R.

Le réseau de téléphonie mobile GSM-R (ou GSM for Railways) est un système de communication numérique international, développé spécifiquement pour les chemins de fer. Par rapport au système de communication actuel, le réseau GSM-R offre une fiabilité nettement accrue et des fonctionnalités supplémentaires qui répondent spécifiquement aux besoins en communication mobile dans des domaines tels que le contrôle et la sécurité du trafic des trains et de ses voyageurs, ainsi que la sécurité du personnel ferroviaire.

En matière de sécurité, le GSM-R renforcera donc le système déjà en place, tant au bénéfice du service intérieur que du trafic international, en garantissant une communication fiable et rapide entre les trains et les installations fixes de l'infrastructure. Il servira également de support à la transmission d'informations de signalisation sur les nouvelles lignes à grande vitesse vers l'Allemagne et les Pays-Bas.

Pour fonctionner, le système GSM-R requiert d'être installé le long des voies (pylônes GSM‑R), dans la cabine des conducteurs de trains et dans les organes de contrôle et de gestion du trafic (cabines de signalisation et Traffic Control), le tout étant piloté via une plateforme centrale d'exploitation de ce réseau.

Les avantages du système GSM-R sont nombreux. Tout d'abord ce système de communication moderne et numérique remplacera à terme les différentes technologies analogiques non uniformes actuellement utilisées, dont notamment la « Radio Sol Train » (RST) qui relie les postes de conduite des trains aux infrastructures ferroviaires.

Comparativement à cette dernière, le GSM-R offre la possibilité non seulement d'établir des communications vocales mais également de transmettre des données numériques. De plus, les procédures pour établir un appel radio seront simplifiées, notamment grâce à la numérotation fonctionnelle qui permet de joindre une personne en composant le numéro correspondant à la fonction qu'elle occupe à un moment donné, plutôt que par son numéro de téléphone personnel.

Par ailleurs, un conducteur de train n'aura pas à se soucier de la zone dans laquelle il circule lorsqu'il lance un appel. Le système GSM-R établira automatiquement la connexion entre le conducteur et le dispatcheur de la zone concernée au Traffic Control.

Cette nouvelle plateforme intelligente va également permettre de lancer des appels d'urgence, en quelques secondes, simultanément à tous les trains d'une zone déterminée, y compris dans les zones où plusieurs lignes se croisent. Ces appels d'urgence seront également « codés » par une icône caractéristique affichée sur l'écran du conducteur. De cette manière, il ne sera plus forcément nécessaire de « parler » au conducteur pour faire arrêter un train.

Enfin, la fonctionnalité de préemption permettra d'effectuer des appels prioritaires (par exemple les appels d'urgence) en suspendant automatiquement les éventuels appels en cours.

Le GSM-R est un standard international répondant aux directives européennes et assurant l'interopérabilité entre les systèmes de communication des réseaux ferroviaires en Europe (c'est-à-dire que les équipements sont compatibles même s'ils sont issus de pays et/ou de fournisseurs différents).

Par ailleurs, couplé avec l'installation du système de contrôle automatique des trains ETCS (European Train Control System), le GSM-R supporte les services de voix et de données pour le système de signalisation européen ERTMS de niveau 2 (European Rail Traffic Management System), en assurant la transmission à bord des trains des données relatives à la signalisation.

Le système de gestion du trafic ferroviaire intégré et standardisé ERTMS est déployé actuellement sur les deux nouvelles lignes à grande vitesse en Belgique : entre Anvers et la frontière hollandaise d'une part, et entre Liège et la frontière allemande d'autre part. La mise à disposition de ces deux derniers maillons achèvera la construction de la « toile » de lignes à grande vitesse en Belgique.

Pour assurer la sécurité sur l'ensemble de son réseau, Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge, déploiera le système GSM-R sur plus de 3000 km de lignes principales, y compris dans les tunnels, ainsi que dans les infrastructures telles que le Traffic Control, les nouvelles cabines de signalisation et les répartiteurs d'énergie de traction électrique.

L'investissement d'Infrabel pour équiper ses infrastructures du GSM-R s'élève à environ 90 millions d'euros. Le réseau radio numérique GSM-R sera déployé sur toutes les lignes ferroviaires commandées par les cabines de signalisation, par étapes successives et selon 6 priorités. La fin de ce déploiement, prévu pour 2009, est conditionnée à l'obtention de tous les permis de bâtir en temps voulu. Le réseau radio analogique RST sera quant à lui mis progressivement hors service à partir de 2010.

A l'heure actuelle plus de la moitié des sites GSM-R (225 sur les 457 prévus) sont déjà installés. Le GSM-R est ainsi opérationnel sur les lignes Bruxelles-Anvers-Essen, dans la jonction nord-sud d'Anvers ainsi que dans la jonction Nord-Midi de Bruxelles. Le déploiement sur les nouvelles lignes à grande vitesse vers les Pays-Bas et vers l'Allemagne est en cours.

Deux types d'équipements sont concernés par le déploiement du GSM-R sur le matériel roulant : les radios de cabine, installées à bord des trains, dans les postes de conduite, et les équipements portables qui donnent accès à toutes les fonctionnalités évoluées du système numérique.

L'opérateur ferroviaire SNCB a déjà équipé près d'une centaine d'engins de traction sur un total de plus de 1400. Pour la fin 2009, lorsque l'infrastructure sera complètement terminée, plus de 90% du parc sera équipé, et l'ensemble du matériel roulant sera donc pourvu de la technologie GSM-R à la mi-2010. En outre, 5000 équipements portables GSM-R seront répartis parmi le personnel du Groupe SNCB.

L'équipement des engins en service se fera principalement dans les différents ateliers de traction de l'opérateur ferroviaire SNCB. L'investissement pour le matériel roulant en service représente 40 millions d'euros.

Sur le plan technique, les bandes de fréquences allouées par la Communauté européenne sont les mêmes partout en Europe. Elles sont dédiées exclusivement aux chemins de fer et sont différentes des bandes GSM grand public. Le GSM-R est donc destiné à un usage strictement interne aux chemins de fer et n'est pas ouvert au public. En aucun cas, il ne sera commercialisé. Le système est conçu pour des vitesses allant jusqu'à 500 km/h et dispose des services GPRS et SMS.

Le développement et l'exploitation de ce réseau radio numérique sont pilotés par le département ICT de la SNCB-Holding qui supervisera l'ensemble du réseau et administrera ses utilisateurs. Les études, la fourniture et les services d'installation du matériel GSM-R ont fait l'objet d'un marché dont Nokia Siemens Networks est l'adjudicataire.

Pour assurer un niveau de disponibilité de 99,65%, le département ICT de la SNCB-Holding a prévu diverses mesures : redondance interne de tous les équipements, dédoublement physique des équipements centraux, sécurisation de tous les circuits de transmission et temps d'intervention inférieur à 4 heures.

De plus, et lorsque cela s'avère possible, les pylônes des opérateurs GSM publics situés sur, ou à proximité du domaine du groupe SNCB, accueillent les antennes GSM-R. C'est ainsi un tiers des pylônes qui est partagé avec les opérateurs traditionnels.

David Herrgott

Partager cet article avec mes amis sur Facebook

Donnez votre avis sur le forum cheminots.netDonnez votre avis sur le forum cheminots.net

Popularité de l'article : 100%, commentez-le sur Web Trains

Réservez un billet de train sur Via Train

Consulter les flux RSS de Web Trains

SNCB : Stabilisation de la dette en 2008

Les Conseils d'administration des trois entreprises du Groupe SNCB ont approuvé leurs résultats pour l'année 2006. Ces derniers confirment clairement l'amélioration de la santé financière du Groupe : le résultat opérationnel consolidé progresse de 205% par rapport à 2005, à 132 millions d'euros.

La DB réalise le meilleur exercice de son histoire

SNCB : Service des trains adapté ce week-end

Durant le week-end de Pâques, Infrabel entreprendra d'importants travaux dans le cadre de la réalisation du RER (Réseau Express Régional). Le service des trains sera adapté ces trois jours et des correspondances seront prévues pour permettre aux voyageurs d'arriver à destination.

Premier contrat de remise à neuf avec la SNCB

La SNCB va remettre à neuf 130 voitures à deux niveaux de type M5, et faire la révision générale des bogies et des freins. Elle confie ce contrat, dont la valeur s'élève à environ 50 millions d'euros, à Bombardier.

La SNCB commande 60 locomotives Siemens

Renaissance d'un monument historique

La gare d'Anvers-Central a démarré le 23 mars 2007 une nouvelle vie. La cathédrale ferroviaire vient de vivre une impressionnante transformation, qui réussit le mariage entre l'architecture exubérante du 19ème siècle et une version moderne qui se sert des idées et des techniques nouvelles.

La SNCB présente son plan 2006-2007

Infrabel sensibilise le public face aux PN

A l'initiative du ministre de la Mobilité Renaat Landuyt, Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge, et l'IBSR, l'Institut Belge pour la Sécurité Routière, lancent le deuxième volet de la campagne de sensibilisation à la sécurité aux passages à niveau.

Premiers travaux de modernisation à Jemelle

A Jemelle, les travaux qui ont débuté côté Arlon viseront à réorganiser et à moderniser les infrastructures ferroviaires (voies, aiguillages, caténaires et signalisation) pour accroître la vitesse dans la traversée de la gare, et à y renforcer encore la sécurité.

Début des travaux sur l'axe Bruxelles-Luxembourg

Ce 2 mars 2007, Infrabel, le gestionnaire belge de l'infrastructure ferroviaire, a lancé officiellement les travaux de modernisation de l'axe Bruxelles-Luxembourg. Ces travaux doivent permettre une augmentation de la vitesse des trains et améliorer ainsi les temps de parcours entre les capitales.

SNCB

Nouvelles infrastructures ferroviaires à Namur

Le 26 février 2007, Infrabel, le gestionnaire belge de l'infrastructure ferroviaire, a inauguré de nouvelles infrastructures majeures en gare de Namur. Elles permettront une augmentation de la vitesse en gare et une amélioration de la régularité et de la fluidité du trafic ferroviaire.

SNCB : 90,6% des trains étaient à l’heure en 2006

Ouverture des premiers points vélos ce printemps

Dès cette année, huit grandes gares SNCB bénéficieront de points vélos. Leurs fonctions seront multiples: parking surveillé, location de vélos et même atelier de réparation. Les premiers points vélos ouvriront leurs portes après les vacances de Pâques à Bruxelles-Nord et à la gare centrale d'Anvers.

SNCF : les Téoz accueillent les vélos

La SNCB efficace en matière d'énergie

Les entreprises publiques deviennent de plus en plus performantes en termes d’efficacité énergétique et d’économie d’énergie. Il reste cependant encore beaucoup d’opportunités d’économiser de l’énergie et de réduire les émissions CO2.

La crise pétrolière passe-t-elle par le rail ?

La SNCB inaugure le Traffic Control

Avec son nouveau Traffic Control, Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge, franchit une nouvelle étape importante pour une circulation des trains sûre et ponctuelle. Infrabel investit 7,5 millions d’euros au total (études, construction, équipements) dans ce centre de gestion

La SNCB présente son plan 2006-2007

Des mesures pour améliorer la ponctualité SNCB

Consciente des résultats insatisfaisants obtenus en 2006, Infrabel a décidé de mobiliser des moyens supplémentaires, cette année, pour diminuer les retards. Avec la sécurité, la ponctualité est la priorité absolue d’Infrabel.

SNCB : 90,6% des trains étaient à l’heure en 2006

Infrabel, gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge, a enregistré en 2006 une dégradation de la ponctualité sur son réseau. Quelques incidents importants sur les grands axes de et vers Bruxelles ont eu un impact sérieux sur la régularité du trafic, surtout pendant les heures de pointe.

Amélioration de la ponctualité des Transiliens

Les prix augmenteront de 3,12% en moyenne

Chaque année, la SNCB adapte ses formules tarifaires au 1er février. Cette année, l’augmentation sera de deux types : cela signifie que la plupart des billets à caractère social (familles nombreuses, abonnements pour les étudiants, Rail Pass, …) ne feront l’objet que d’une légère adaptation.

La SNCB commande 60 locomotives Siemens

Le 6 décembre 2006, le Conseil d’administration de la SNCB a approuvé l’achat de 60 locomotives électriques. La commande a été passée chez le constructeur Siemens, pour un montant total de 211 millions d’euros.

Situation difficile sur les réseaux européens

Des perturbations importantes sur le réseau belge furent consécutives aux incidents sur les réseaux voisins, en France et aux Pays-Bas. Depuis ce matin, le trafic international de et vers les réseaux voisins allemands, français et hollandais est complètement rétabli.

Situation totalement rétablie sur le réseau belge

Situation totalement rétablie sur le réseau belge

La situation est revenue à la normale, ce matin, sur le réseau ferroviaire belge. Les équipes techniques d’Infrabel, gestionnaire belge de l’infrastructure ferroviaire, se sont activées toute la nuit à rétablir les installations qui, hier en fin de journée, avaient subi les conséquences des vents.

Tempête à la SNCF

SNCB : Service des trains adapté le week-end

Du 13 janvier au 4 février, Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge, procèdera à des travaux de rénovation de l’infrastructure des voies sur la ligne 36 entre Ans et Liège.

La SNCB présente son plan 2006-2007

Pause
Le projet Web Trains est aujourd'hui en pause. L'intégralité du contenu reste toutefois accessible sur le site international et les versions locales
Veuillez nous excusez de la gêne occasionnée
Dans l'actualité récente

Amélioration du résultat opérationnel de la SNCB en 2014

Plus de voyageurs et des trains plus ponctuels en Belgique

Plusieurs personnes ont été légèrement blessées dans une collission à Linkebeek

Alstom fournira sa solution de signalisation ERTMS de niveau 2 pour equiper 449 trains de la SNCB

Des fonctions de gestion de l'infrastructure unifiées en Belgique

Baisse spectaculaire du nombre de vols de câbles en Belgique

Un résultat positif de 110 millions d'euros pour le Groupe SNCB en 2013

Les chemins de fer belges recruteront 1.500 personnes en 2014

Augmentation du supplément Diabolo dès février 2014

Baisse importante du nombre de vols de câbles en Belgique

Dans l'actualité

Les chemins de fer belges recruteront 1.500 personnes en 2014

Augmentation du supplément Diabolo dès février 2014

Diabolo en service dès le 10 juin 2012

Baisse importante du nombre de vols de câbles en Belgique

Création d'un plan de sécurisation des voies

La SNCB lance un appel d'offres pour du matériel à double étage

La première rame Regio2N présentée par Bombardier

La SNCB Holding a absorbé la SNCB

La SNCB a atteint ses objectifs de généralisation du système de sécurité TBL1

Le nombre de voyageurs SNCB en augmentation durant le premier semestre 2013

La SNCB réclame des dommages et intérêts à AnsaldoBreda

Des trains Thalys PBKA et Eurostar e320 pour remplacer les Fyra

La SNCB et NS planifient l'extension de l'offre entre Bruxelles et Amsterdam

Une liaison Intercity remplacera les trains Fyra

La SNCB en route vers l'équilibre financier

L'offre touristique estivale de la SNCB disponible

Des trains Thalys PBKA et Eurostar e320 pour remplacer les Fyra

Eurostar commande 10 Velaro chez Siemens

La SNCB et les NS renoncent aux trains Fyra d'AnsaldoBreda

Une liaison Intercity remplacera les trains Fyra

"L'objectif est de disposer d'un système ferroviaire efficace au service des usagers et d'une politique de transport définie par la Nation, de redéfinir l'équilibre économique du système ferroviaire et d'ouvrir un nouvel acte de décentralisation des transports au niveau régional"
2,2 euros
Réseau Web Trains : LocoTrain Web Trains LocoTrain Web Trains via-train.com Web Trains Web Trains Web Trains Yellow Trains
© Copyright Web Trains 2018
Site et contenu protégés par le droit d'auteur et le Code de la Propriété Intellectuelle Française
Site horodaté et déposé auprès d'un huissier de justice
Toute reproduction engagera des poursuites judiciaires

Confidentialité - Conditions d'utilisation
Groupe Web Trains
Web Trains est un site internet du projet Web Trains : le projet, les sites, la rédaction et les informations légales

Web Trains dans le monde
Benelux - Deutschland - France - España - Italia - Suisse - United Kingdom - USA
 
   
© Web Trains