Web Trains
Espace membre - Devenir membre - Rédaction - Ecrire un article
Actualités
LocoTrain

Actualité

Infrabel fera rouler des trains à la force du vent

WEBTRAINS.NET - REDACTION FRANCOPHONE
05/03/2008 à 09 HEURES 40

Infrabel a approuvé sa participation au projet d'installation d'un parc éolien le long de la Ligne à Grande Vitesse, à hauteur de Landen, Gingelom et Hannut.

Articles liés INFRABEL

Ecrire un article

Dans une démarche placée sous le signe du développement durable, un consortium composé d'Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge, du fournisseur d'électricité Electrabel (filiale du Groupe Suez) et des six communes concernées, financera l'installation de 20 éoliennes, qui alimenteront notamment la Ligne à Grande Vitesse entre Leuven et Liège directement par de l'énergie verte. Par ailleurs, la réalisation de ce projet baptisé "Le train à voile" sera rendue possible grâce à la sous-station de traction d'Infrabel à Avernas, qui permettra le raccordement du parc éolien au réseau de transport d'électricité.

Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge, a approuvé lors de son Conseil d'Administration de ce jeudi 28 février, sa participation au projet baptisé "Le train à voile", qui consiste en l'installation d'un parc éolien qui alimentera notamment la Ligne à Grande entre Leuven et Liège (Ans). Alors que le rail est déjà le moyen de transport le plus respectueux de l'environnement, Infrabel, va augmenter encore l'efficacité énergétique du transport ferroviaire grâce à ce projet, en collaboration avec Electrabel (Groupe Suez) et les communes concernées. En effet, l'énergie produite par le parc éolien sera directement injectée dans le réseau ferroviaire et alimentera, outre la Ligne à Grande Vitesse entre Leuven et Liège, la ligne 36 entre Tirlemont et Voroux ainsi que la ligne 21 entre Landen et Hasselt.

Ce parc éolien, composé de 20 éoliennes d'une puissance unitaire de 2 à 2,5 MégaWatts, sera installé le long de l'autoroute E40 et de la Ligne à Grande Vitesse à hauteur de Landen, Gingelom et Hannut. Cette source d'énergie respectueuse de l'environnement permettra de produire une énergie électrique moyenne d'environ 100 GigaWatts-heure par an. En situation la plus favorable (vent suffisant et consommation moyenne du réseau ferroviaire), les trains - dont les TGV - circulant sur cette partie du réseau pourront être alimentés entièrement par de l'énergie éolienne, et ainsi être tractés par la force de vent.

En moyenne, un tiers de la production du parc éolien alimentera directement le réseau ferroviaire belge, le reste de la production (deux tiers) sera injecté au réseau de transport d'électricité. Bien évidemment, le réseau ferroviaire sera alimenté en suffisance à tout moment, y compris en cas de production limitée du parc éolien, grâce à un rééquilibrage permanent et automatique avec le réseau de transport d'électricité "classique".

Le raccordement du parc éolien au réseau électrique sera réalisé via la sous-station de traction d'Infrabel à Avernas (une sous-station de traction étant l'infrastructure ferroviaire permettant de convertir l'énergie du réseau sous haute tension à la tension adéquate pour alimenter les caténaires). Cette infrastructure, pour laquelle des travaux d'extension étaient déjà prévus, sera réaménagée pour un montant de 3,7 millions € à charge d'Infrabel.

L'aménagement du parc éolien sera financé par le consortium composé d'Electrabel, d'Infrabel et des six communes concernées (Hannut, Saint-Trond, Gingelom, Hélécine, Landen et Lincent), pour un budget total d'environ 65 millions €.

En fonction de l'obtention des permis nécessaires, les travaux d'installation des éoliennes pourraient commencer en 2009, pour une mise en service progressive à partir de 2010.

Par sa participation à ce projet, Infrabel confirme son engagement sociétal, sa démarche générale d'ouverture vers le futur, et soutient les efforts de la Belgique pour atteindre les objectifs de Kyoto (objectif des "3 x 20" pour 2020). Ce projet de collaboration entre Infrabel, Electrabel et les communes concernées constituera donc un atout supplémentaire pour le rail belge en terme d'efficacité énergétique et de développement durable. A titre d'exemple, l'utilisation de l'énergie éolienne de ce nouveau parc permettra d'épargner 60 000 tonnes de rejets de CO2 (source Electrabel), ce qui représentera une réduction d'environ 10% de la quantité totale de CO2 rejetée par le transport ferroviaire (voyageurs et fret) en 2007.

Outre les intérêts évidents et primordiaux que représente ce projet sur le plan environnemental, ce parc éolien permettra également une utilisation plus rationnelle de la dotation publique. En effet, le coût total de l'électricité sera environ 30% moins cher que le prix actuel sur le marché (notamment étant donné l'absence de frais de transport). Cet avantage financier sera répercuté par Infrabel au profit des différents opérateurs roulant sur cette portion du réseau. Par ailleurs, les augmentations futures du tarif de cette énergie seront limitées puisqu'elles resteront indépendantes de l'évolution des prix des matières premières.

La participation à ce projet s'ajoute à la série d'actions entreprises par Infrabel et placées sous le signe du développement durable et du respect de l'environnement. Certes, certaines de ces actions sont d'envergure parfois plus modeste, mais chaque geste compte lorsqu'il concerne les enjeux du bien-être et du futur de chaque citoyen.

David Herrgott

Partager cet article avec mes amis sur Facebook

Donnez votre avis sur le forum cheminots.netDonnez votre avis sur le forum cheminots.net

Popularité de l'article : 100%, commentez-le sur Web Trains

Réservez un billet de train sur Via Train

Consulter les flux RSS de Web Trains

Infrabel célèbre 10 ans de Ligne à Grande Vitesse

Infrabel célèbre aujourd'hui dix ans de Lignes à Grande Vitesse en Belgique. C'est en effet le 14 décembre 1997 que, pour la première fois, un train à grande vitesse parcourait l'entièreté de la branche Ouest, de la frontière française aux environs de Bruxelles.

La SNCB inaugure le Traffic Control

94 millions d'euros pour l'infrastructure belge

La Commission européenne a accordé à Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge, pour la période 2007-2013, des subsides à hauteur de 94 millions d'euros pour soutenir 5 projets majeurs pour la mobilité et le développement du rail en Europe.

Nouveau poste tout relais à Yves-Gomezée

Infrabel réalisera le week-end des 8 et 9 décembre l'installation d'un nouveau "poste tout relais" sur la ligne 132, à Yves-Gomezée. Ce poste de commande de signalisation et d'aiguillages permettra d'accroître la sécurité et la ponctualité du trafic sur cette ligne.

Mobilité et ponctualité accrues pour Infrabel

En décembre 2007, Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge, mettra en service quatre nouvelles infrastructures, dont deux nouveaux points d'arrêts.

Infrabel poursuit activement les travaux RER

Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge, poursuit activement les travaux nécessaires à la concrétisation du RER. En Région wallonne, deux nouveaux chantiers, l'un sur la ligne 124 (Bruxelles-Nivelles) et l'autre sur la ligne 161 (Bruxelles-Ottignies), ont débuté.

Des véhicules rail-route pour le tunnel Soumagne

Pour assurer la sécurité en cas d'incident dans le tunnel de Soumagne sur la nouvelle LGV entre Liège et la frontière allemande, Infrabel a mis à disposition de l'Intercommunale d'Incendie de Liège et Environs et du Service d'Incendie de Herve deux autopompes «rail-route».

Infrabel teste l'infrastructure de la LGV Liège

Du 1er au 19 octobre, Infrabel mène des tests sur la nouvelle Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Liège (Chênée) et la frontière allemande (Walhorn). Ces tests visent à contrôler l'infrastructure ferroviaire et sont nécessaires à l'homologation de cette ligne où la vitesse maximale sera de 260 km/h.

Résultat opérationnel de 49 millions d'euros

Infrabel a enregistré pour le premier semestre 2007 un résultat opérationnel (EBITDA) de 49 millions d'euros contre 28 millions d'euros pour la même période en 2006 et un résultat global (EBT) de 51 millions d'euros contre 21 millions d'euros au premier semestre 2006.

Le projet Diabolo trouve ses PPP

Infrabel a clôturé la procédure de Partenariat Public-Privé (PPP) pour le projet Diabolo. Les travaux de construction du Diabolo seront lancés fin octobre 2007.

Modernisation de la ligne entre Gand et Bruges

Infrabel travaille sans relâche au dédoublement de la ligne Gand-Bruges (L.50A). Cependant, certains travaux ne peuvent être réalisés que moyennant une interruption du trafic ferroviaire sur la ligne.

Une nouvelle liaison pour l'aéroport de Bruxelles

En raccordant la gare de Bruxelles-National-Aéroport à la nouvelle ligne ferroviaire Schaerbeek-Malines, le projet Diabolo, une liaison ferroviaire souterraine sous l'aéroport, est un projet majeur pour la mobilité belge.

Le corridor Anvers-Bâle-Lyon, un axe stratégique

Le Corridor C Anvers/Bâle-Lyon, d'une longueur totale d'environ 1840 km, traverse la Belgique, le Grand-Duché de Luxembourg, la France et la Suisse. Le tracé de ce corridor est stratégique pour le transport fret puisqu'il relie Anvers, l'un des plus grands ports européens, à des pôles industriels.

Nouveau trafic entre Anvers et Perpignan

Infrabel va repeindre le pont du Germoir

Le pont du Germoir, situé à Ixelles sur le tracé de la ligne Bruxelles-Namur, sera repeint dans les prochains jours. Le changement de couleur de ce pont récemment rénové dans le cadre des travaux RER, fait suite aux demandes des riverains en faveur de couleurs plus neutres.

Infrabel sensibilise le public face aux PN

Construction d’un nouveau viaduc ferroviaire

Dès le mois d’avril 2007, Infrabel commencera la construction d’un nouveau viaduc entre la gare de Gand-Saint-Pierre et le Ringvaart, à l’ouest de la gare, ce qui fluidifiera l’entrée et la sortie des trains en direction de la côte et augmentera fortement la capacité de la ligne entre Gand et Bruges

SNCB : quatre voies entre Gand et Bruges

Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge, lancera début février une nouvelle phase importante des travaux de construction d’une 3e et d’une 4e voie sur la ligne 50A entre Gand et Bruges.

Pause
Le projet Web Trains est aujourd'hui en pause. L'intégralité du contenu reste toutefois accessible sur le site international et les versions locales
Veuillez nous excusez de la gêne occasionnée
"L'objectif est de disposer d'un système ferroviaire efficace au service des usagers et d'une politique de transport définie par la Nation, de redéfinir l'équilibre économique du système ferroviaire et d'ouvrir un nouvel acte de décentralisation des transports au niveau régional"
2,2 euros
Réseau Web Trains : LocoTrain Web Trains LocoTrain Web Trains via-train.com Web Trains Web Trains Web Trains Yellow Trains
© Copyright Web Trains 2018
Site et contenu protégés par le droit d'auteur et le Code de la Propriété Intellectuelle Française
Site horodaté et déposé auprès d'un huissier de justice
Toute reproduction engagera des poursuites judiciaires

Confidentialité - Conditions d'utilisation
Groupe Web Trains
Web Trains est un site internet du projet Web Trains : le projet, les sites, la rédaction et les informations légales

Web Trains dans le monde
Benelux - Deutschland - France - España - Italia - Suisse - United Kingdom - USA
 
   
© SNCB