Web Trains
Espace membre - Devenir membre - Rédaction - Ecrire un article
Actualités
LocoTrain

Actualité

Infrabel livre quatre nouvelles infrastructures

WEBTRAINS.NET - REDACTION FRANCOPHONE
11/12/2006 à 11 HEURES 19

Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge, a inauguré quatre nouvelles infrastructures ferroviaires qui permettront d’augmenter la capacité du réseau : la courbe de Louvain, la mise à 4 voies de la ligne Bruxelles-Louvain et les viaducs de Bruxelles-Nord et de Bruxelles-Midi.

Articles liés SNCB

Ecrire un article

L’inauguration de quatre nouvelles infrastructures ferroviaires belges ce vendredi 1er décembre marque une étape importante pour Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge, ainsi que pour les différents opérateurs ferroviaires concernés. La courbe de Louvain, la mise à quatre voies de la ligne Bruxelles-Louvain ainsi que les nouveaux viaducs de Bruxelles-Midi et Bruxelles-Nord permettront en effet d’augmenter significativement la capacité et la qualité du réseau belge, et ce, au bénéfice du trafic intérieur autant que des trains à grande vitesse internationaux.

Bruxelles-Midi est un nœud crucial du réseau belge, tant pour le trafic intérieur que pour le trafic international. Jusqu’à présent, les trains reliant Bruxelles au nord de la France et à la région Mons-Tournai (trains intérieurs et trains à grande vitesse) devaient croiser l’ensemble des voies pour entrer ou sortir de la gare de Bruxelles-Midi. Dorénavant, ces trains emprunteront le nouveau viaduc à deux voies de Bruxelles-Midi, surplombant les 22 voies de la gare de Bruxelles-Midi, sans interférence avec l’ensemble du trafic. Le viaduc de 435 mètres de long relie ainsi le prolongement de la LGV Ouest aux quais de la gare de Bruxelles-Midi (côté rue de France).

En pratique, cette nouvelle infrastructure permettra dès le 10 décembre 2006, avec l’entrée en vigueur des nouveaux horaires des chemins de fer, de réduire le temps de parcours de 3 minutes pour tous les trains à grande vitesse (TGV, Thalys et Eurostar). Grâce à la suppression de croisements, la souplesse et la régularité de l’ensemble du trafic ferroviaire passant par Bruxelles-Midi seront également améliorées, en particulier pour les liaisons entre Bruxelles et la région de Mons-Tournai. Les travaux de construction du viaduc ont commencé en mars 2004 et représentent un investissement de 11 millions d’euros.

C’est à la sortie de la gare de Schaerbeek, au nord de Bruxelles, que la voie rapide se sépare en deux branches : la branche nord, vers Anvers et les Pays-Bas (L.25) et la branche est, vers Louvain (L.36N), puis vers Liège et l’Allemagne. Le nouveau viaduc de Bruxelles-Nord (ou viaduc de Schaerbeek) aménagé sur la ligne Bruxelles-Louvain (L.36N) permettra désormais aux trains sortant de la gare de Schaerbeek de rejoindre directement la branche est, sans cisailler l’ensemble des voies existantes, en passant notamment au-dessus de la ligne principale Bruxelles-Anvers.

Tous les trains internationaux en direction de l’Allemagne ou de Paris, ainsi que certaines liaisons du trafic intérieur (La Panne-Landen, Quiévrain-Liège, Gand-Genk,…) profiteront de cette nouvelle infrastructure. Combiné au dédoublement de la ligne entre Bruxelles et Louvain (voir ci-après), la fluidité et la régularité du trafic seront améliorées et les temps de parcours seront réduits de manière appréciable. Les travaux pour réaliser ce nouveau pont ferroviaire à arc métallique de 136 m de long et de 1480 tonnes, ont débuté en mai 2003 pour un investissement de 4,25 millions d’euros.

L’achèvement des travaux de mise à 4 voies de la ligne entre Bruxelles et Louvain permettra d’assurer un trafic sur quatre voies en continu sur cet axe important dès le 10 décembre de cette année. Ce vaste chantier s’inscrit dans le cadre de la construction de la branche est du réseau à grande vitesse vers l’Allemagne. 670 millions d’euros ont été consacrés à l’ensemble de ces travaux, dont 320 millions d’euros pour l’amélioration du réseau intérieur. En pratique, les deux voies intérieures seront réservées au trafic rapide (IC et TGV) qui pourra rouler à 160 km/h contre 120 km/h à l’heure actuelle, tandis que les deux voies extérieures seront dédiées au trafic local et RER à terme.

Grâce à cette augmentation de capacité et à la spécialisation des voies par type de trafic, la régularité sera améliorée et le trafic ferroviaire sera à la fois plus fluide et plus rapide autour de Bruxelles, que ce soit pour le trafic intérieur ou le trafic à grande vitesse. Par le dédoublement de ce tronçon et l’aménagement du viaduc de Bruxelles-Nord, les gains de temps de parcours entre Bruxelles et Louvain s’élèveront à environ 3 min pour le trafic intérieur et jusqu’à 6 min pour les trains à grande vitesse (entre Bruxelles et Liège dans un premier temps, et jusqu’à la frontière allemande à terme).

Dans le cadre du projet RER (Réseau Express Régional), la ligne entre Bruxelles et Louvain bénéficiera également à terme d’une modernisation de tous les points d’arrêt et gares sur ce tronçon. Ce sont ainsi les haltes de Haren-Sud, Diegem, Zaventem, Nossegem, Kortenberg, Erps-Kwerps, Veltem et Herent qui seront équipées de quais modernes et accueillants (abris, auvents, éclairage, revêtements spéciaux, …). Les aménagements auront lieu entre mi-2007 et 2008 et Infrabel y consacrera un investissement de 12.4 millions d’euros.

Infrabel inaugure également ce 1er décembre la nouvelle courbe de Louvain, au nord de la gare du même nom, qui permettra aux voyageurs de circuler directement de la région Hasselt-Diest-Aarschot vers Bruxelles, et inversement, sans correspondance à Louvain. Concrètement, ce nouvel avantage se traduira par un gain de temps de parcours allant jusqu’à 20 minutes pour certaines liaisons.

Cette nouvelle ligne ferroviaire, composée d’une voie unique longue de 1750 mètres, raccorde les lignes Hasselt-Louvain (L.35) et Louvain-Bruxelles (L.36/L.36N). La boucle ferroviaire imposait la construction d’un viaduc de 520 mètres de long, enjambant plusieurs voiries, une rivière et la ligne Louvain-Malines ainsi que les voies d’accès à une station d’épuration. Les travaux de construction ont commencé en novembre 2004 et représentent un investissement de 22.4 millions d’euros.

Partager cet article avec mes amis sur Facebook

Donnez votre avis sur le forum cheminots.netDonnez votre avis sur le forum cheminots.net

Popularité de l'article : 100%, commentez-le sur Web Trains

Réservez un billet de train sur Via Train

Consulter les flux RSS de Web Trains


Fatal error: Uncaught TypeError: implode(): Argument #2 ($array) must be of type ?array, bool given in /homepages/3/d203503517/htdocs/webtrains.net/actualites.php:122 Stack trace: #0 /homepages/3/d203503517/htdocs/webtrains.net/actualites.php(122): implode('', false) #1 {main} thrown in /homepages/3/d203503517/htdocs/webtrains.net/actualites.php on line 122