Web Trains
Espace membre - Devenir membre - Rédaction - Ecrire un article
Actualités
LocoTrain

Actualité

Infrabel teste l'infrastructure de la LGV Liège

WEBTRAINS.NET - REDACTION FRANCOPHONE
17/10/2007 à 08 HEURES 13

Du 1er au 19 octobre, Infrabel mène des tests sur la nouvelle Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Liège (Chênée) et la frontière allemande (Walhorn). Ces tests visent à contrôler l'infrastructure ferroviaire et sont nécessaires à l'homologation de cette ligne où la vitesse maximale sera de 260 km/h.

Articles liés INFRABEL

Ecrire un article

Durant les trois premières semaines d'octobre, Infrabel teste la Ligne à Grande Vitesse de 36 km de long entre Chênée et Walhorn (ligne 3) lors de parcours d'essais. Les éléments concernés sont la voie et la caténaire, ainsi que la couverture du réseau de communication GSM spécifique aux chemins de fer (GSM-R). Des mesures de pression auront lieu dans le tunnel de Soumagne et des mesures seront effectuées tout le long du trajet afin de s'assurer que le bruit provoqué par le passage du train est acceptable.

Concrètement, un Thalys, équipé de laboratoires de mesures et où des passagers sont simulés par des sacs de sable, effectue jusqu'à dix allers-retours par jour, pendant 14 jours ouvrables, entre Liège et la frontière allemande. Lors des premiers parcours, la vitesse est relativement faible (120km/h) mais chaque trajet permet de monter progressivement en puissance jusqu'en survitesse (286km/h), soit 10% au-delà de la vitesse maximale autorisée (maximum 260km/h). Dans le tunnel de Soumagne, un mannequin muni de capteurs permettra de mesurer la pression à laquelle le personnel d'entretien serait exposé au moment du passage d'un train, lors de travaux par exemple.

Ces tests clôtureront près d'une année de vérifications diverses (aiguillages, ouvrages d'art, voie, caténaires, alimentation électrique, …) au niveau de l'infrastructure construite en collaboration avec le bureau d'études TUC RAIL (société filiale d'Infrabel). Infrabel se chargera courant 2008 d'homologuer la signalisation et plus particulièrement l'ERTMS (European Rail Traffic Management System), système de signalisation déployé sur les nouvelles Lignes à Grande vitesse et commun aux différents pays européens. L'homologation du matériel roulant clôturera ces évaluations.

Les travaux de la branche est (Bruxelles-Cologne, 139 km) du réseau à grande vitesse ont débuté en 1998. Deux sites propres ont été créés, la Ligne à Grande Vitesse 2 entre Leuven et Bierset (inaugurée en 2002 pour un budget d'environ 680 millions), et la nouvelle Ligne à Grande Vitesse 3, entre Chênée et Walhorn (budget estimé à 830 millions).

En marge de ces nouveaux tronçons, des investissements ont été réalisés sur les lignes déjà existantes, la L36 (entre Bruxelles et Louvain), qui a été dédoublée (670 millions d'euros en 2006), et les tronçons de la ligne classique L37 (Angleur-Chênée et Hammerbrücke-frontière allemande), qui a été modernisée (budget de 40 millions).

Lors de la mise à disposition aux opérateurs de la LGV Chênée-Walhorn au cours du second semestre 2008, Bruxelles ne sera plus qu'à 1h47 de Cologne et 2h57 de Francfort (temps indicatifs), renforçant le rôle de carrefour international de la Belgique et permettant à Liège et sa région de s'affirmer en tant que nœud ferroviaire vers l'Allemagne, la France et Bruxelles.

Infrabel a investi au total 830 millions d'euros sur la Ligne à Grande Vitesse 3 avec des exigences fortes en matière de sécurité et d'intégration dans l'environnement. L'importance de ce budget s'explique notamment par le fait qu'Infrabel a choisi de construire de nombreux ouvrages d'art afin de ne pas défigurer la région.

Parmi ces constructions, citons le tunnel de Soumagne (6,53 km, le plus long tunnel ferroviaire de Belgique) pour lequel des mesures de sécurité importantes (quais de débarquement, sorties de secours, système de détection anti-incendie, circulation d'eau en permanence…) ont été prises. La mise à disposition auprès des pompiers de matériel spécifique d'intervention (autopompes « rail-route » pouvant rouler autant sur la route que sur rails dans le tunnel, et un véhicule « 8x8 » multilift, tout terrain muni d'une grue d'une portée de 24 m et chargé de matériel de désincarcération) répond également aux exigences de sécurité d'Infrabel.

David Herrgott

Partager cet article avec mes amis sur Facebook

Donnez votre avis sur le forum cheminots.netDonnez votre avis sur le forum cheminots.net

Popularité de l'article : 100%, commentez-le sur Web Trains

Réservez un billet de train sur Via Train

Consulter les flux RSS de Web Trains


Fatal error: Uncaught TypeError: implode(): Argument #2 ($array) must be of type ?array, bool given in /homepages/3/d203503517/htdocs/webtrains.net/actualites.php:122 Stack trace: #0 /homepages/3/d203503517/htdocs/webtrains.net/actualites.php(122): implode('', false) #1 {main} thrown in /homepages/3/d203503517/htdocs/webtrains.net/actualites.php on line 122