Web Trains
Espace membre - Devenir membre - Rédaction - Ecrire un article
Opinions
LocoTrain

Aideaide Forum de discussions

MessageAssurance du financement du viaduc de Courbessac
association Nîmes action - 03/05/2006, 20H18

LE PROJET DU VIADUC DE COURBESSAC : UN DOSSIER TROMPEUR !

Certains sont plus que jamais déterminés à dénoncer auprès des Pouvoirs Publics (Ville de Nîmes, Conseil général, Conseil régional, Etat) la gabegie certaine du viaduc de Courbessac, un projet qui à l’évidence s’avère de plus en plus obsolète et inutile !

N’en déplaise à ceux qui imaginent et se complaisent à dire qu'une telle action serait vouée à l’échec, force est de constater qu’elle commence pourtant à porter quelques fruits.

La preuve en est, par exemple, qu’au sein même de RFF et à de la SNCF, certains responsables s’interrogent de plus en plus sérieusement sur l’utilité de ce projet déraisonnable.

Et de plus en plus de Nîmois s'interrogent à leur tour ...

Resterait à nos décideurs institutionnels d’accepter enfin de se pencher objectivement sur la pertinence d’une telle réalisation et, à tout le moins, d’exiger d’être informés en toute transparence …avant tout financement effectif.

Comprendre par exemple pourquoi l’on est brusquement passé d’un viaduc, le plus discret possible en élévation, à une toile d’araignée de plus de 40 mètres de haut et 160 mètres de large (à la base) qui va surplomber agressivement un environnement appelé de surcroît à un avenir urbain à priori séduisant (quartier HOCHE SERNAM) !

Ou encore comprendre pourquoi le coût du viaduc a subitement explosé !

Sait-on en efet que le coût du viaduc a augmenté de plus de 140 % (il n'aurait dû augmenter que de 35% au maximum compte tenu de l'augmentaion de l'indice TP01 aplicable en la matière)?

Sait-on aussi que les fonds destinés aux expropriations n'ont augmenté pour la même période que de ... 42 % !

Il serait temps aussi de savoir si cette infrastructure qui partira d'une rampe de 125 mètres de long s'appuyant sur un talus soutenu par des murs de béton en pleine zone inondable (secteur qui longe la route d'Avignon) n'aggravera vraiment pas le risque hydraulique ...

Ou encore comment seront évacués les milliers de mètres cubes d'eaux pluviales qui s'abattront en périodes d'orages sur les 1 100 mètres en pente (pour une grande partie) ?

Etc.

En tout état de cause, il est inadmissible que les tenants de la solution viaduc de Courbessac puissent continuer d’affirmer que :

1° Actuellement, les TER Alès-Nîmes-Alès « empruntent sur 2,5 km la ligne TARASCON SETE » alors, qu’à l’évidence, ceux-ci n’empruntent que 1,7 Km de cette ligne et que le viaduc n’en libèrera que … 800 mètres, soit environ la moitié.

2° « le viaduc de Courbessac améliorera également la qualité de service sur l'artère littorale et sur l'ensemble des lignes de l'étoile ferroviaire de Nîmes » alors que :

- celui-ci privera Nîmes d’une desserte fonctionnelle de TER et de train tram sur les quartiers NORD de Nîmes ce qui serait particulièrement aisé grâce à la VOIE 104 exploitable depuis quelques années mais … obstinément "ignorée" par RFF et la SNCF,

- l’utilisation de la VOIE 104, tout comme le viaduc, libèrerait la même section (ou presque) de l’artère ferroviaire TARASCON-SETE, ce qui permettrait de réduire la durée du trajet entre Nîmes et Alès d’au moins 6 minutes au lieu de 8 par le viaduc !!!
- le viaduc empêchera la mise en place, sans grands frais, de connexions intermodales extrêmement profitables aux usagers qu’ils soient nîmois ou habitants de la Gardonnenque.

- la Voie 104 permettrait en effet d’accéder facilement aux TER à partir, par exemple, du Pont SNCF de la Route d’Avignon, de Jean Bouin ou encore, et surtout, du Pont SNCF de la Route de Courbessac.

Il est tout aussi inadmissible que les tenants du viaduc de Courbessac puissent faire croire implicitement que grâce à celui-ci, les TER Alès-Nîmes-Alès n’emprunteront plus la ligne TARTASCON SETE entre la gare et le point de rebroussement du Pont SNCF de Courbessac en affirmant que celui-ci permettra la « libération sur la ligne saturée TARASCON-SETE de 20 sillons* entre le poste d’aiguillage n°3 et la Gare de Nîmes Voyageurs ».

Rappel de la définition SNCF d’un sillon: « intervalle de temps nécessaire à l’acheminement d’un train de référence entre deux points donnés » ( en l'occurrence la Gare de Nîmes Voyageurs et le poste d’aiguillage n°3 autrement dit le point de rebrousssement)

Pour plus d'informations
http://nimesaction.midiblogs.com

HistoriqueHistorique de la discussion

Ecrire un messageParticiper à la discussion

Pause
Le projet Web Trains est aujourd'hui en pause. L'intégralité du contenu reste toutefois accessible sur le site international et les versions locales
Veuillez nous excusez de la gêne occasionnée
Informations juridiques
Nous vous rappelons que l'usage de ce forum est définie par la charte Web Trains disponible sur le site du Groupe Web Trains.
Réseau Web Trains : LocoTrain Web Trains LocoTrain Web Trains via-train.com Web Trains Web Trains Web Trains Yellow Trains
© Copyright Web Trains 2019
Site et contenu protégés par le droit d'auteur et le Code de la Propriété Intellectuelle Française
Site horodaté et déposé auprès d'un huissier de justice
Toute reproduction engagera des poursuites judiciaires

Confidentialité - Conditions d'utilisation
Groupe Web Trains
Web Trains est un site internet du projet Web Trains : le projet, les sites, la rédaction et les informations légales

Web Trains dans le monde
Benelux - Deutschland - France - España - Italia - Suisse - United Kingdom - USA