Web Trains
Espace membre - Devenir membre - Rédaction - Ecrire un article
Magazine
LocoTrain

Aideaide Aideécrire un dossier Les dossiers ferroviaires

Le Canadian Railways, une emprise continentale

WEBTRAINS.NET - REDACTION FRANCOPHONE
16 SEPTEMBRE 2005 à 9 HEURES 25

Très anciennement connue sous le nom de Grand Trunck railway of Canada, le CN est devenu une des plus grandes compagnies ferroviaires nord-américaines.

Articles liés

Le fer canadien débuta lors de la révolution industrielle au XIXème siècle, reliant un immense territoire avec une faible densité humaine. Sous l'influence des réseaux européens, des hommes d'affaires planifièrent l'amorce d'un réseau Canadien. Ainsi, une première société vit le jour reliant Laprairie à St Jean sur 23 km. Au milieu du siècle, la Grand Trunck railway of Canada devient une des plus importantes compagnies exploitant les lignes de l'est du pays. Cette société absorba plusieurs de ses faibles concurrents tandis que d'autres lignes à l'influence d'Etats européens apparaissent. Le réseau s'étend alors sur 3200 km en 1860.

Dans les années 1860, la fusion du Québec, l'Ontario, New Brunswick et de la Nouvelle Ecosse forme l'unique Canada. Cette union permet au fer d une étonante progression avec 27350 km de voies. La conquête de l'Ouest permet aux deux grandes compagnies : Le Chemin de Fer Canadien du Nord et au Grand Trunk de se développer. Durant la guerre de 14-18, les matières premières et l'argent manquèrent aux compagnies ferroviaires canadiennes. En 1917, Robert L. Borden, premier ministre canadien commence la nationalisation des compagnies ferroviaires. Ces travaux aboutissèrent le 6 juin 1916 lorsque fut fondé le Canadian railways avec ses 35000 km de voies et 100000 employés, une des plus grandes compalnies de l'époque !

Dans les années 1920, le CN développe une stratégie commerciale tout antant pour le trafic vayageur que pour le FREt transportant principalement du coton. Mais le krash de 1929 stoppa l'essor industriel du pays plongeant le CN dans le noir jusqu'à la deuxième guerre mondiale. Le CN tranportait alors du matériel de guerre, tirant ainsi un maximum de bénéfices.

Mais la fin de la guerre arrêta net les profit et le parc des véhicules s'essouffler. En 1950, le président du CN, Donald Gordan commenda pour la société de nouveaux wagons FREt et voyageurs et remplaça la traction vapeur par le diesel. ce boum technologique continua en 1958 avec l'intruducion précosse de signaux automatiques et d'ordinateurs pour le flux de marchandises. En 1967, elle développa le TRACS, système informatisé suivant les déplacements de la compagnies.

Dans les années 1970, la compagnies essaya vainement de remonté sa situation financière jusqu'à ce que le gouvernement décharge un part du CN au profit d'une nouvelle compagnie d'Etat : VIA Rail Canada. Les années 1980 et l'arrivée massive du transport routier obligent le CN de se décharger des lignes peu rentables. Pour rester concurentiel, le CN misa sur l'intermodalité via le conteneur. En 1992, Paul Tellier entra à la présidence du CN qui avait l'atout du transport transcontinental. Sa stratégie de réduction des coûts et d'investissements stratégiques (tunnel St Clair et SRS système de suivit des marchandises) maintient les trains sur la bonnes voie. En 1995 le CN fit son entrée en bourse et montra la plus belle privatisation du canada.

En 1998, le CN provoqua la surprise en fusionnant avec IC, qui recouvre Chicago jusqu'à la nouvelle orléans. Cette fusion permet au CN de relié les côtes nord américaines, atlantique, pacifique et le golfe du mexique. Cette fusion permet ainsi au CN-IC d'augmenter son service et de devenir uvéritable réseau nord américain.

Réagir à  ce dossierRéagir à ce dossier

Rechercher un dossier ferroviaireRechercher un dossier

Bloguezréagir Les dernières dossiers

Pause
Le projet Web Trains est aujourd'hui en pause. L'intégralité du contenu reste toutefois accessible sur le site international et les versions locales
Veuillez nous excusez de la gêne occasionnée
"L'objectif est de disposer d'un système ferroviaire efficace au service des usagers et d'une politique de transport définie par la Nation, de redéfinir l'équilibre économique du système ferroviaire et d'ouvrir un nouvel acte de décentralisation des transports au niveau régional"
2,2 euros
Réseau Web Trains : LocoTrain Web Trains LocoTrain Web Trains via-train.com Web Trains Web Trains Web Trains Yellow Trains
© Copyright Web Trains 2017
Site et contenu protégés par le droit d'auteur et le Code de la Propriété Intellectuelle Française
Site horodaté et déposé auprès d'un huissier de justice
Toute reproduction engagera des poursuites judiciaires

Confidentialité - Conditions d'utilisation
Groupe Web Trains
Web Trains est un site internet du projet Web Trains : le projet, les sites, la rédaction et les informations légales

Web Trains dans le monde
Benelux - Deutschland - France - España - Italia - Suisse - United Kingdom - USA